Lisbeï
Grand tripotage de nombril et autres divagations
novembre 23, 2008
Seven Songs



Je n'ai que 2 mois de retard. Une broutille... En même temps, deux mois plus tôt, ça n'aurait pas du tout été les mêmes titres...

Musique... Ah, musique... Ma musique, la musique du bonheur, celle qui ne fait pas mal aux neurones, qui ne brise pas le coeur en 10 000 morceaux, celle qui ne transforme pas l'estomac en sac de noeuds... Non, ma musique à moi, simpliste souvent, futile très certainement... Mais c'est elle aussi qui rend la vie plus belle et l'humeur plus légère...

Seven Songs donc, de ce que j'écoute en boucle actuellement... Je précise, parce que non, pas de Prince... Prince est de toute façon en lecture aléatoire permanente dans mes neurones, pas besoin de l'évoquer ici...

1 - Freda Payne - Unhooked Generation
Ca groove, ça swinge, ça claque, j'adore la façon dont elle attaque les mots, comme un écho à leur sens premier, "I just KIcked the habit..."... C'est le rythme de l'affranchissement, le déhanché serein de la libération, la plénitude du "so what?"... Fantastique et en boucle...

2 - Teddy Pendergrass - Love TKO
Mister Smooth Himself... Très classique dans le genre, certes, mais... Sortez les casques et écoutez-moi cette extraordinaire orchestration, cette profusion de petits cling cling de part et d'autres qui s'unissent pour accentuer encore le velouté de l'interprétation de Teddy... Et je n'ai jamais su résister à ce type de "just another sad song"...

3 - Pointer Sisters - Yes We Can Can
L'équipe de campagne de Barack n'a rien inventé... Ils ont juste une bonne culture de la musique Afro-Américaine des années 70 :D Pour les paroles bien sûr ("and do respect the women of the world, remember you all have mothers...), pour le côté hymne lancinant aussi, pour les fesses qui se mettent à se trémousser en automatique... Et juste pour se souvenir qu'à une époque pas si lointaine, le talent avait juste besoin d'un micro pour exploser...

4 - Sequence - Funk You Up
Les fans d'Erykah Badu vont en cracher leur café demain matin... Erykah aussi, elle sait utiliser le talent des autres :) Mais superbement, et c'est pour ça qu'on lui pardonne... Longuet, je vous l'accorde... Mais fondateur dans l'histoire du hip hop...

5 - Average White Band - Schoolboy Crush
Le "cruisin'" de ce titre... Intemporel... Et oui, sur ce titre là, je préfère la version studio... Je pourrais écouter cette ligne de basse pourtant minimaliste jusqu'à la mort...

6 - SOS Band - Take your time (to do it right)
Attention, là, ça va moins vous plaire... Oui, j'adore ce son électronique très kitch début 80, et oui, ça passe moins mal en version studio... Et encore, c'est surement un des titres les plus audibles du style... Désolée, j'adore l'énergie dégagée du tout... Et en ce moment, sur le chemin du bureau, "Baby we can do it right..." Bah, ça soutient...

7 - Prince - Let's Work (Thank U so much Blyss!)
Depuis quand y'a pas de Prince en vrai ici, hein? Même causes, même conséquences... Ca aide d'avoir aussi Prince en back-up... Juste, désolée, pas de vidéo, pas de live, rien... Tout ce qui concerne Prince est systématiquement effacé... Le c.. Merci néanmoins à ce charmant jeune homme (en très bon bass-over / play-bass over) pour ce son plus que correct...


Bon, 2 mois après, tout ceux que ça intéressait ont déjà surement récupéré le truc...

D'aucuns se demandent peut-être d'où je sors tous ces trucs? Bah, j'ai juste pas mal de Go de trésors glanés au fil du temps, une passion de très longue date, et... de bonnes sources... En ce moment, je me shoote de plaisir aux (trop rares) vidéos de DJ Funktuall...


posted by Lisbeï @ 11/23/2008 06:27:00 PM :: | | | | | | 5 Autre(s) Errance(s) et Divagation(s)
C’est ton projet Lisbeï !



Ca a claqué comme une baffe dans la gueule.

C’est ton projet = c’est toi qui es responsable = c’est toi qui décide = c’est toi la coupable.

Responsable.

Responsable. RESPONSABLE. C’est d’ailleurs dans mon titre officiel, « responsable ». J’éprouve une telle honte de cette usurpation que je trouve toujours une ellipse pour expliquer ce que je fais dans cette boite : « je m’occupe de… ». Jamais, jamais je ne le prononce ni ne l’écrit, ce titre qui me fait si peur… « responsable »…

Responsable, dans un secteur d’activité auquel je ne connais rien. Responsable, dans un domaine que je n’ai pas exercé officiellement depuis 6 ans. Responsable, dans un domaine pour lequel d’ailleurs je n’ai aucune expertise officielle et fiable, et que j’ai toujours pratiqué les tripes broyées, au jugé, à l’instinct, parfois presque au doigt mouillé.

34 ans. 10 ans d’activité professionnelle. Surdiplômée dans un domaine qui n’intéresse personne, et qui avait cessé de me passionner bien avant d’avoir mon morceau de papier officiel de « bonne pour ». Des Etudes Spécialisées jamais mises en pratique, donc. De stages en piges en interim en CDD en CDI, plus de 10 employeurs et autant de secteurs d’activités et de domaines et niveaux d’intervention. Deux pays, trois langues d’exercice (et non, même ivre-morte, je ne reconnaitrai jamais que j’ai du apprendre à baragouiner le néerlandais/luxembourgeois).

34 ans. Responsable. Avec pour seules armes les neurones que les bien trop nombreux fûts de la bière de ces dernières années aura bien voulu me laisser, une plume correcte mais rouillée et dont la grammaire chancelle, un bagage universitaire qui n’a jamais été utile à quoi que ce soit d’autre que l’empapaoutage et une expérience concrète de 18 mois datant de 56 mois… Soit 2 éternités et 3 révolutions…

Responsable.

On me tient très généreusement la main pour encore quelques semaines, comme on m’a tout autant très généreusement permis d’abandonner sans l’once d’un regret mon ancien bâtiment en déroute pour me mettre le pied sur ce nouveau bord.
Mais en effet, dans quelques semaines, totalement, nommément et individuellement responsable.

Apprendre. Réfléchir. Apprendre. Tenter. Apprendre. Proposer. Apprendre. Valider. Apprendre. Faire valider. Apprendre. Louvoyer. Apprendre. Convaincre. Apprendre.

Des années que mes neurones n’avaient été autant sollicités.
Et bordel de d…, que c’est bon…


posted by Lisbeï @ 11/23/2008 06:04:00 PM :: | | | | | | 0 Autre(s) Errance(s) et Divagation(s)
novembre 02, 2008
Starting Over
I must not fear.

Fear is the mind-killer. Fear is the little-death that brings total obliteration.

I will face my fear.

I will permit it to pass over me and through me. And when it has gone past I will turn the inner eye to see its path. Where the fear has gone there will be nothing.

Only I will remain.
posted by Lisbeï @ 11/02/2008 04:31:00 PM :: | | | | | | 8 Autre(s) Errance(s) et Divagation(s)
 
Nombril

Name: Lisbeï

Home: Paris

lisbei [at] yahoo [point] fr

Dernières Divagations
Archives
Girls & Boys
Blogs RIP
Miscellaenous

www.flickr.com

Powered by


BLOGGER